Les Etats d'Âme d'un Entrepreneur

Travailler en famille: bonne ou mauvaise idée?

0

Si tu es entrepreneur tu as forcément été confronté à cette situation…

Tu as de plus en plus de travail et tu as un proche qui se trouve en galère de boulot et ça tombe bien, tu as entière confiance en lui.

C’est donc tout naturellement que te vient l’idée de l’embaucher! Mais est-ce vraiment une bonne idée?

Mon point de vue là-dessus dans cette vidéo avec à la fin, un joli contre-exemple.

4 Comments
  • RENE11 Août 19,2016 at 2016-08-19T09:38:57+00:000000005731201608

    Je déconseille fortement le travail en famille et encore plus quand la personne ne maîtrise pas le biz dans lequel tu travailles .

  • sylvain Août 18,2016 at 2016-08-18T00:35:49+00:000000004931201608

    Hop, on me demande un commentaire, je fais un commentaires ^^
    Effectivement, nous travaillons en famille, dans un cadre assez large puisque qu’on a plusieurs affaires entre divers membres de la famille. Travailler en famille n’est pas toujours facile, et offre de très gros avantages quand ça se passe bien. Pour moi il y a plusieurs points importants pour bien bosser en famille :
    1. Se connaitre parfaitement les uns les autres, accepter les différences de chacun : qualités et défauts. C’est clairement le plus important et cela doit être une connaissance la plus explicite et partagée, qui ne doit pas provoquer de jalousie. Si ce point est bon, tout le reste devient assez simple.
    2. Se dire les choses frontalement. C’est ça qui est souvent assez efficace : on peut se dire plus facilement des choses qui ne pourraient être dites entre collègues.
    3. L’existence de l’arbitrage familiale : la famille est plus large généralement que les deux ou trois personnes qui bossent ensembles, il y a donc la possibilité de régler les tensions par une médiation « interne » (les parents par exemple).
    4. L’association plutôt que la subordination. Nous avons choisi, lorsque c’est possible, que chacun ait des parts pour être parti prenante.
    5. Aimer ce que l’on fait. Et oui, si chacun aime ce qui est fait par le groupe et les tâches qu’il fait, alors tout va bien.
    6. La confiance. Pas besoin d’en dire plus.

    Si je résume, c’est plus facile de bosser en famille si on a quelques valeurs partagées : sincérité, pas de jalousie, entraide et partage des tâches ingrates, confiance. Le coup d’être tous associés est un plus, mais ne me parait pas le secret absolu de la réussite.

    Par contre, au chapitre des amis, cela me parait plus compliqué, en tout cas pour moi cela n’a pas toujours été une réussite (ma première boite a coulé comme ça par exemple). Un ami qui devient associé/salarié c’est un pari, alors que quelqu’un avec qui on bosse de manière très forte/efficace et avec qui on va créer une relation amicale ça marche assez (en tout cas pour moi).

    • Rudy Août 18,2016 at 2016-08-18T04:36:15+00:000000001531201608

      Je viens de me rendre compte que le débat est biaisé, on peut confondre deux approches qui sont différentes:

      • Être associé avec la famille
      • Embaucher de la famille
      • Etre associé avec un ami
      • Embaucher un ami

      L’opportunité est similaire mais les problèmes qui arriveront n’ont pas la même conséquences amha!

  • Vincent Août 17,2016 at 2016-08-17T16:58:21+00:000000002131201608

    Salut Rudy,
    Je vais me lancer dans le débat 🙂
    Tu fait quelques raccourcis et erreurs dans ta vidéo. Tout d’abord les frères Peyronnet (et leur soeur aussi) sont associés, donc ils ont chacun leur part des choses à apporter à l’entreprise et sont autant responsable de la réussite ou l’échec, ça change tout.
    Ensuite je pense que le « trop bon, trop con » est réducteur. Si tu poses les règles clairement dès le départ tu ne devrait pas passer trop de temps sur les choses. Si c’est un ami ou de la famille tu dois à peu près savoir comment il bosse et savoir à quoi t’attendre.
    L’idéal est de faire un « essai » sur des petites tâches non rémunérés (c’est un ami/famille il va pas te balancer). Si sur ce point il est réticent, c’est mort et tu auras pas perdu ton temps. Si pendant deux semaines ça se passe bien, tu peux arrêter le bénévolat, lui filer un billet et un contrat de travail.
    Je n’ai pas encore l’expérience de l’embauche mais dans le cadre de partenariat j’ai toujours bossé comme ça et ça m’a permis d’éviter pas mal de choses.
    Sinon sur la forme, excellent format, j’espère que ta chaine va grandir vite 🙂

Leave Your Comment

Your Comment*

Your Name*
Your Webpage